Fujifilm XF 16mm f/1.4 R WR | Test (Français)

Note: You can read the English version of this review here.

Je ne vais pas vous mentir, l'annonce du XF 16mm (équivalent 24mm en plein format) ne m'avait pas plus ému que cela. Et pourtant je me rappelle d'une époque où la série L et plus particulièrement le 24mm de Canon me faisait rêver. Mais possédant déjà le zoom XF 16-55mm dont la flexibilité, le piqué et l'ouverture constante f/2.8 me conviennent parfaitement, je voyais mal comment ce fixe pouvait trouver sa place dans mon sac. Erreur.

© Patrice Michellon - f/14, 200 ISO, 1/45s

Avant d'aller plus loin dans ce compte-rendu, je tiens tout de suite à préciser que vous ne trouverez pas de mires ou d'analyses techniques détaillées sur l'objectif. Pour cela je vous renvoie vers des sites plus spécialisés. Vous ne trouverez pas non plus de photographies de rue car j'ai principalement utilisé cet objectif pour capturer des paysages. Je travaille peu en mode reportage et quand c'est le cas, mon boîtier favori reste le X100T.

 

Grâce à Fujifilm France j'ai donc pu utiliser cet objectif pendant une semaine du côté de Royan en Charentes-Maritimes. Il aura eu le droit à la pluie, au vent, au sable et à quelques rayons de soleil. Le sigle WR (pour Weather Resistant) porte bien son nom. Associé au boîtier X-T1 j'ai pu photographier tous les jours sans appréhender les caprices de la météo.

Comme tous les objectifs de la gamme X-Premium, la construction tout métal et la finition sont superbes. La bague de mise au point est parfaitement fluide et la présence d'une échelle de profondeur de champ ravira les adeptes de Street Photography. Si vous utilisez déjà le 23mm, vous serez en terrain conquis. La légèreté et la taille globale du XF 16mm surprennent. Certes c'est l'un des points forts de la gamme X en général mais c'est encore plus flagrant lorsqu'on fixe de nouveau au boîtier le 16-55mm (que je trouve lourd depuis que le 16mm est passé dans mes mains).

Si comme moi vous utilisez ce 16mm avec le X-T1 et un trépied en carbone vous découvrirez les joies de la photographie nomade sans compromis. Ajoutez-y un lot de filtres et vous serez prêt pour toutes les situations peu importe le temps; de f/1.4 à f/16. Cerise sur le gâteau ? Le tout tient dans un petit sac. Difficile de ne pas sourire lorsqu'en arrivant dans le petit village de Mornac pour photographier un coucher de soleil je me suis retrouver entouré de photographes (eux-même entourés de nombreux sacs), tous équipés de réflex et d'objectifs pesant un bon kilogramme ou plus. Après les pluies abondantes des derniers jours, le sol était instable et boueux. Je le savais déjà mais j'ai de nouveau pu constater que pouvoir se déplacer facilement avec du matériel léger et performant n'a pas de prix. Dans certains cas, c'est ce qui fait la différence lors d'une session photo.

© Patrice Michellon - f/11, 200 ISO, 1/250s

L'autofocus du XF 16mm est très efficace et bénéficie d'une mise au point interne comme sur tous les objectifs récents de la marque. Je n'ai pas pu le prendre en défaut avec le X-T1. On est désormais bien loin de l'époque où le X-Pro 1 et le XF 18mm f/2 patinaient trop souvent.

© Patrice Michellon - f/7.1, 200 ISO, 1/150s

Même à f/1.4, l'objectif fait preuve d'un piqué chirurgical. La photo ci-dessous a été prise à main levée au moment où le soleil disparaissait presque totalement (vers 21h10).

© Patrice Michellon  - f/1.4, 200 ISO, 1/280s

Il a un objectif f/1.4 dans les mains et on ne voit pas un seul cliché avec des arrière-plan flous ? Mais si, j'ai aussi testé le "bookeh" :) Aucune inquiétude à avoir, le XF 16mm tient le haut du pavé.

© Patrice Michellon - f/1.4, 200 ISO, 1/350s

© Patrice Michellon - f/2.8, 200 ISO, 1/850s

Le revêtement Nanon-GI dont bénéficie l'objectif fait une nouvelle fois des merveilles. C'était déjà le cas pour le zoom 16-55mm f/2.8 WR. Je n'ai presque jamais eu de problème de "flare" même en pointant l'objectif directement vers le soleil. Ci-dessous un exemple un peu extrême où j'ai clairement le soleil en face de l'objectif. Autre point remarquable du capteur X-Trans: la possibilité de récupérer une grande quantité d'information dans les zones sombres.

© Patrice Michellon - f/14, 200 ISO, 1/340s

Lightroom CC n'a pas encore de profil spécifique pour le XF 16mm afin de corriger les déformations mais même sans, cela reste parfaitement acceptable.

© Patrice Michellon - f/13, 200 ISO, 1/80s

Au moment où on me prête le XF 16mm sort une nouvelle version de Lightroom. Il fallait tester les nouvelles fonctions HDR et Panorama du logiciel. Si. Il le fallait. C'est chose faite et elles sont si bien implémentées qu'il y a de moins en moins de raisons d'aller faire un tour dans Photoshop CC. Vous avez donc dans l'ordre un petit HDR et un panorama (5 photos).

© Patrice Michellon - HDR édité dans Lightroom CC

© Patrice Michellon - Panorama édité dans Lightroom CC

Un peu de noir et blanc pour finir... 

© Patrice Michellon - f/13, 200 ISO, 1/240s

© Patrice Michellon - f/8, 200 ISO, 1/750s

© Patrice Michellon - f/13, 200 ISO, 1/170s

Difficile de ne pas essayer l'obturateur électronique avant de quitter les lieux. Une fenêtre et le reflet du soleil pour illuminer le capteur feront parfaitement l'affaire. Comme vous pouvez le voir le XF 16mm pique fort même à f/1.4.

© Patrice Michellon - f/1.4, 200 ISO, 1/10500s

Que dire de plus sur ce superbe objectif ? Peut-être que j'ai eu du mal à l'utiliser pour des portraits. Il faudrait pour cela que j'ai plus de temps pour expérimenter avec. Pour mes portraits je travaille généralement plus serré et j'utilise le 56mm ou le zoom 16-55mm (en attendant de tester le XF 50-140mm).

A gauche: f/1.4, 1600 ISO, 1/32000s

Si je devais faire un choix ? Entre acheter le 16mm et le 56mm ou ne prendre que le 16-55mm, mon coeur balance. D'un côté il y a l'ouverture et la qualité optimale des focales fixes, de l'autre la flexibilité du zoom qui est exceptionnel et surtout moins cher mais son encombrement reste plus significatif. Le poids ? Pris individuellement les focales fixes sont imbattables cependant s'il vous faut les deux objectifs dans le sac, le match est nul. Vous l'aurez compris, les allergiques aux zooms pencheront sans hésiter vers ce XF 16mm f/1.4 R WR. De mon côté, la raison l'emporte (pour le moment) et le zoom XF 16-55mm f/2.8 WR reste encore l'objectif principal de mon kit photo (en attendant de pouvoir financer un XF 16mm).

Un test matériel sans photo du produit? Vous n'y pensez pas mon bon Monsieur ! Ci-dessous voici donc quelques vues du coupable avec notamment le XF 16mm f/1.4 R WR sur le boîtier X-T1 et à côté du zoom XF 16-55mm f/2.8 WR.

Retouche

  • Adobe Lightroom CC (2015)
  • Adobe Photoshop CC

Matériel

  • Boîtier: Fujifilm X-T1
  • Objectif: Fujifilm XF 16mm f/1.4 R WR
  • Trépied: 3 Legged Thing Brian + Airhead 1